mentions légales
DACRES éditions 33 rue Galilée 75116 PARIS

ISBN : 979-10-92247-62-6
Livre broché 244 pages
Format : 12,5 x 19 cm
Prix : 14 €
(11,37 € HT - TVA 5,5 %)

Télécharger la fiche en PDF
acheter en ligne

LITTERATURES
DE DACRES

N°21

HILBIDÉA



Gilles Cauture



résumé

Paulina s’était employée à user de mots éminemment choisis pour expliquer à Inazio qu’il ne reverrait plus jamais son père. Des termes simples pour ne pas l’effrayer. Une version acceptable pour un enfant. Peio habitait au ciel, d’où il veillait sur le village, la maison et sa famille.
— Il est avec les anges ?
— Oui. Il en est leur chef, avait inventé Paulina, face à l’émouvante innocence d’Inazio.


Trait d’union entre les morts d’une même lignée, l’hilbidéa est, au Pays basque, le chemin, propre à chaque foyer, reliant la maison à l’église et au cimetière. Inazio n’a que cinq ans lorsqu’il le suivra une première fois pour son père, Peio, décédé au cours d’une embuscade dans le Sud algérien. Le destin d’Inazio se confond ensuite avec l’histoire et la vie de sa famille. Une histoire qui se déroule pour l’essentiel au Pays basque, mais à travers laquelle se retrouvent des thèmes universels. Une famille avec ses difficultés à communiquer, à y trouver sa place, les préférences, les jalousies, la filiation, ce que l’on fait d’une même éducation. Comment vit-on avec ses morts, avec l’héritage de ceux-ci et des conflits traversés qui font des uns, des héros, et des autres, des salauds, quand on sait l’infime frontière qui sépare ces deux statuts ? C’est aussi le rejet de la voie du terrorisme qui n’engendre que des victimes innocentes, parfois indirectement et bien des années plus tard. Hilbidéa est le roman d’une famille, à travers le destin d’Inazio…



l'auteur

Gilles Cauture aime parcourir le monde en se rêvant nomade. Les rencontres qu’il fait enrichissent sa vie et les mots de ses livres. Il a marqué une pause dans son nomadisme pour écrire Hilbidéa où, en bon conteur d’histoires, il revisite à sa manière son héritage familial. Après avoir prêté sa plume pour un récit d’action adapté au cinéma, il a écrit, sous son nom, L’Enfant au ballon mort (2009), et Un Jour en Charente- Le mousquetaire et le Président (2010). Il est également l’auteur d’Interruption de programmes et de Graine de bambi suivi de La remise au milieu des vignes, nouvelles écrites en 2013. Il a dirigé et co-écrit Lettre à un soldat israélien (Dacres, 2015), recueil de nouvelles palestiniennes. Il est l’auteur d’un recueil de huit nouvelles, Des vies (Dacres, 2016).