mentions légales
DACRES éditions 33 rue Galilée 75116 PARIS
Les auteurs


BERTRAND Gilles


Gilles Bertrand dirige l’École de la deuxième chance de Marseille, sa ville d’origine et d’enfance, depuis janvier 2015. Spécialiste de la politique internationale et du monde musulman, amoureux des langues et des voyages indépendants, il a longtemps travaillé pour les institutions de l’Union européenne, vécu à Bruxelles, Kaboul, Alexandrie et Kuala Lumpur et fait de longs séjours d’écriture en Colombie et en Turquie. Son premier recueil de nouvelles, Parfois un bébé poulpe, est paru fin 2014 aux éditions Dacres.

BESSE Daniel


Daniel Besse est l’auteur des Directeurs, sa première pièce portée à la scène, cinq fois nominée aux Molières en 2001, pour laquelle il a reçu le Molière du meilleur auteur francophone et celui de la meilleure création, et pour laquelle il a également reçu le prix SACD. On lui doit aussi, plus récemment, Les Bonniches, Hypothèque, Le Meilleur Professeur et Toutou. Ses pièces sont également jouées en Allemagne, en Pologne, en Tchéquie, en Slovaquie, au Portugal, en Espagne, en Belgique, au Brésil et aux Pays- Bas.

BIZOT-ESPIARD Clotilde


Clotilde Bizot-Espiard est responsable du développement culturel et de la communication au Mémorial de Verdun.

BLAS Jacques


Né en 1941, docteur en économie, ingénieur et expert en développement agricole, Jacques Blas a parcouru, observé et analysé le monde durant près d’un demisiècle pour les principaux organismes internationaux.
De la campagne normande où il vit aujourd’hui, il continue d’observer le monde et son évolution, avec intérêt et curiosité. Il conserve de son enfance une proximité et un attachement à la nature qui l’ont accompagné et influencé ses choix au fil du temps, de ses études à sa vie professionnelle, y ajoutant une réflexion sur les modes de vie, l’organisation des sociétés, la géographie, l’histoire, les sciences, l’économie et la politique.

BOUCHAUD Jean-Yves


Jean-Yves Bouchaud est né en Anjou en 1953.
Agriculteur par idéologie, puis pédagogue par vocation, il accompagne dans le cadre de l’Éducation Nationale les jeunes décrocheurs des établissements scolaires. Auteur-compositeur-interprète, il pratique toujours la musique et la création musicale.
Diacre dans l’Église catholique, passionné des évangiles, il met au centre de sa réflexion la question du « sens » de l’existence, et des rapports des hommes entre eux. Après un roman historique Le blason des pauvres (Le Fantascope, 2011 – Le Pécheur, 2013) et sa suite, Le trésor des fils Perrin (le Pécheur, 2013), La quatrième injustice de Dieu est extraite de son deuxième, et atypique, roman, Les injustices de Dieu (le Pécheur, 2012).

CASSEYRE Jean-Pierre


Inspecteur général des bibliothèques, Jean-Pierre Casseyre a dirigé les bibliothèques universitaires de Reims et Paris, et assuré la direction par intérim de l’École Nationale des Sciences de l’Information et des Bibliothèques. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, articles et conférences sur le monde des bibliothèques, l’instruction publique et les livres d’enfants dans les bibliothèques scolaires.
Passionné par la vie littéraire et culturelle il a fait également des conférences et articles sur l’histoire des théâtres parisiens. Il est l’auteur de Les bibliothèques universitaires (Que sais-je ? n°2714, avec Catherine Gaillard, PUF, 1992) et de Certitudes aléatoires de l’histoire de l’enseignement (DACRES éditions, 2013).

CAUTURE Gilles


Gilles Cauture aime parcourir le monde en se rêvant nomade. Les rencontres qu’il fait enrichissent sa vie et les mots de ses livres.
Après avoir prêté sa plume pour un récit d’action adapté au cinéma, il a écrit, sous son nom, L’Enfant au ballon mort (2009), et Un Jour en Charente – Le mousquetaire et le Président (2010). Il est également l’auteur de Interruption de programmes et de Graine de bambi suivi de La remise au milieu des vignes, nouvelles écrites en 2013. Il a dirigé et co-écrit Lettre à un soldat israélien, recueil de nouvelles palestiniennes paru en 2015.

CHRISTOPHE Francine


Arrêtée avec sa mère en 1942, à huit ans, Francine Christophe ira de camps en camps pour finir par être envoyée à Bergen-Belsen, d’où elle sera libérée
par les troupes soviétiques en 1945. Son statut de fille de prisonnier de guerre la protégea et fit d’elle la « petite fille privilégiée » pour être, avec d’autres dans ce
camp de concentration, des « juifs d’échange ».
Ce n’est que cinquante ans plus tard qu’elle délivrera son témoignage, et écrira Une petite fille privilégiée (L’harmattan 1997, Pocket 2001) adapté au théâtre.
Elle n’aura ensuite de cesse de le faire en donnant régulièrement des conférences auprès des jeunes, en écrivant d’autres ouvrages, des nouvelles, des poèmes et du théâtre, comme Après les camps, la vie (L’harmattan, 2001), La photo déchirée et autres poèmes (L’harmattan, 2003), Guy s’en va (L’harmattan, 2005)…

CUTTIER Martine


Docteur en histoire contemporaine, Martine Cuttier enseigne les relations internationales à l’IEP de Toulouse et au sein du Groupe de recherche pour la sécurité et la gouvernance (GRSG) de l’université de Toujouse1-Capitole. Elle s’intéresse aux questions de défense et particulièrement aux politiques hégémoniques avec projection de forces.
Elle est l’auteur de nombreuses contributions, publications et ouvrages, comme Portrait du colonialisme triomphant : Louis Archinard (1850-1932) (éd. Lavauzelle, 2006), pour lequel elle a reçu le Prix Lyautey de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer.

CZUBAK Nicolas


Nicolas Czubak est professeur d’histoire-géographie au collège Jean Moulin d’Uckange. Titulaire d’une maîtrise d’histoire portant sur la Première Guerre mondiale, il est guide-conférencier sur plusieurs sites de ce conflit. Membre de plusieurs associations mettant en valeur l’histoire et le patrimoine de la Grande Guerre, il a rédigé un ouvrage portant sur la bataille d’Étain-Buzy (24-25 août 1914). Il est aussi co-auteur de Bis zum Ende Jusqu’au bout, un livre portant sur l’entrée en guerre en Lorraine durant l’été 1914, pour lequel il a reçu le prix « Sergent Maginot » remis lors du Salon du livre d’Histoire de Verdun en novembre 2014.

DELVERT Charles


Officier de complément en 1914, chef de section puis commandant de compagnie au 101e régiment d’infanterie, le chef de bataillon Charles Delvert, patriote intransigeant sans concession mais également sans haine, appartient à cette génération qui fut engagée en pleine force dans l’épreuve du feu et partagea avec la troupe l’enfer des tranchées.
Homme de lettres, ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé d’histoire, il a magnifiquement su retranscrire cette période de sa vie avec les qualités d’observa- tion, de réflexion et de compréhension des grands témoignages de notre époque.

DESROUSSEAUX DE MEDRANO Édith


Diplomée de l’École du Louvre, Édith Desrousseaux de Medrano est commissaire d’exposition. Après avoir travaillé au sein de la Fondation Charles de Gaulle, ainsi qu’à plusieurs expositions temporaires, elle s’est consacrée à la réalisation de l’exposition permanente du Mémorial de Verdun.

DESTREMEAU Didier


Didier Destremau, Saint-Cyrien, arabisant et diplômé de sciences politiques, a été officier parachutiste puis diplomate dans plusieurs pays dont la Pologne. Ambassadeur entre autres au Mozambique et à Malte, il a publié des livres sur les différentes régions où il a été en poste. Il a écrit une douzaine d’ouvrages, dont Le Cow boy et les Pasteur (éd. Hermè, 1992), Nègre blanc (Hatier international, 2002), Histoire d’un Palestinien (Maisonneuve et Larose, 2003), Le fabuleux destin de Malte (Le Rocher, 2006) ou Le roman de la Syrie (Le Rocher, 2012), Sur la ligne de crête (Dacres, 2013), La fabuleuse histoire du Liban (Le Rocher, 2013), Journal de guerre à Tahiti (Éditions du Pacifique, 2014).

DUMONT Jérôme


Jérôme Dumont est enseignant en lettres-histoire au lycée Margueritte de Verdun. Membre du service éducatif du Mémorial de Verdun depuis 2010 et Conseiller Départemental de Verdun, il est un passionné par l’histoire de la bataille de Verdun. Ouvert aux nouvelles technologies, il est à l’origine du MOOC Sur les pas des combattants de Verdun : 1916-2016, réalisé en collaboration entre l’Université de Lorraine et le Mémorial de Verdun.

DURANDIN Catherine


Catherine Durandin, écrivain, historienne, auteur de nombreux ouvrages portant sur les dynamiques Est/ouest, les élites françaises, les relations entre la France et les Etats-Unis et sur un cas d’école, la Roumanie communiste et post communiste dont le parcours étrange dépasse parfois la fiction. Plusieurs romans, Une mort roumaine (G. Épaud, 1988), La Trahison (éd. de l’Aube, 1996), Le Bel été des camarades (Michalon, 1999), Douce France (Le Fantascope, 2012).

FREY Émilien


Né en Gironde en 1981, Émilien Frey s'engage dans l'armée de terre en 2002. Officier de carrière, il a été projeté plusieurs fois en opérations à l'étranger et fut également instructeur aux Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Il poursuit en parallèles des études lui permettant d'allier des intérêts variés : monde militaire, histoire, économie et aspects sociaux (religion, société, culture, etc.). Il est ainsi diplômé en administration économique et sociale et titulaire d'une maîtrise d'histoire de la Sorbonne.

GARAGNANI Florent


Florent Garagnani se passionne pour les livres et l’écriture depuis son enfance. Son imagination se tourne aussi bien vers les mondes fantastiques et dystopiques que vers l’introspection, la psychologie et la poésie. Après un passage dans le monde de l’entreprise, il décide en 2015 de tenter sa chance pour faire connaître et partager son travail, et réaliser ainsi un vieux rêve, à l’ombre de ses maîtres en littérature.

GAZZO Yves

Yves Gazzo, Membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, économiste et diplomate, a été ambassadeur dans plusieurs pays (Jordanie, Yémen, Philippines, Éthiopie), y compris auprès du Saint-Siège à Rome. Il a enseigné sur le monde arabe contemporain à Sciences Po Paris de 1985 à 1994. Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages.

GUÉRIN Stéphane

Stéphane GUÉRIN est parolier, scénariste et auteur dramatique. Il a signé pour Micheline Presle, Claire Nadeau, Sylvie Joly, Marianne Basler et autres, des oeuvres noires et drôles. Ses textes ont été joués aussi bien au théâtre privé qu’au théâtre public. Françoise Petit met en scène sa première pièce, Le premier de nous deux au Théâtre du Renard. Kalashnikov est créé au CDN des 13 vents à Montpellier et au Théâtre du Rond-Point en 2013, mise en scène de Pierre Notte. Neuf est créé en décembre 2014 sur la Scène Nationale du Sud-Aquitain de Bayonne, mise en scène de Manex Fuchs, puis en tournée et à Paris en février et mars 2017 au Théâtre 13/Scène. Jean-Paul Muel met en scène Les grandes filles au Théâtre Montparnasse à Paris en mars 2015, avec Judith Magre, Édith Scob... Il est lauréat du prix théâtre 2012 de la Fondation Barrière pour sa pièce Kalashnikov. Ainsi que du Centre National du Livre pour sa pièce Tu t’en vas tout le temps autour de la maladie d’Alzheimer.

JAHÉNY Jean-René

Jean-René Jahény est professeur de lettres, ancien Rédacteur-en-chef de la revue Echanges spécialisée dans les politiques culturelles, spécialiste de la communication politique et enfin écrivain. Ce breton, réfugié dans la garrigue montpelliéraine, a passé plus de dix années à arpenter les montagnes et les sables de l’Afrique du Nord. Il en a rapporté une connaissance intime et un amour inconditionnel des lieux, des histoires, des traditions et surtout des personnes qu’il a rencontrées. C’est ce qu’il a voulu transmettre avec passion et avec douleur parfois.

JARNEAU Laurent

C’est en classant les archives de son village que Laurent Jarneau a eu un jour l’idée d’écrire une histoire de 14-18 pour les jeunes, à leur façon, tout en tweets, se faisant messager par-delà le temps et passeur de mémoire : « … Je suis tombé sur un journal de 14, écrit tout à la plume. Mais ce n’était ni un journal de poilu ni un journal de marche. C’était le journal intime du curé de mon village. Il s’appelait Jean-Baptiste. Ses premières lignes, écrites depuis son presbytère, m’avaient saisi : “31 juillet 1914. J’écris en pensant à celui qui sera à ma place curé de cette paroisse dans 100 ans. Je n’indique ici que la physionomie locale de cette guerre annoncée. J’écris d’aujourd’hui à une date inconnue. Un siècle plus tard, il n’y a plus ni presbytère ni curé. Qui allait donc transmettre les souvenirs de Jean-Baptiste ? Qui allait donner une chance à son témoignage d’exister et d’être lu ? » Laurent Jarneau est journaliste et auteur de Lourdes, Ambassade du Ciel, éd. de l’OEuvre, 2013.

JYL Laurence

Laurence Jyl est l’auteur d’une dizaine de pièces de théâtre et de nombreux scénarios pour la télévision. Elle a aussi écrit pour la radio et le cinéma. Une quinzaine de romans publiés, la plupart traduits dans plusieurs langues, ainsi que deux biographies et un essai.

LACORDE Dominique

Dominique Lacorde a passé la plus grande partie de son enfance dans la Meuse à Gesnes-en-Argonne. Après avoir fait le petit séminaire de Verdun, il a étudié la philosophie et la théologie au grand séminaire de Verdun puis de Metz. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages principalement sur le patrimoine et l’histoire en Meuse.

LEGENDRE Jean-pierre

Jean-Pierre Legendre arrive en Algérie à 20 ans. Blessé dans les Aurès après 11 mois de service, il laisse une jambe dans ce conflit douloureux qui, comme pour la plupart de ceux qui l’ont faite, le marque à jamais. Membre de l’association des Écrivains combattants, il est l’auteur de Histoire du 18e Chasseurs – Algérie 1956-1962 (2008) et a créé une association qui regroupe, tous grades confondus, plusieurs centaines de ceux qui ont servi dans cette unité, aujourd’hui dissoute.

LEJEUNE Pascal

Pascal Lejeune est un passionné de la Première Guerre mondiale depuis plus de 30 ans. Collectionneur d’objets et de cartes postales portant sur ce conflit, il arpente régulièrement les champs de bataille de Lorraine. Acteur de mémoire engagé dans plusieurs associations, il connaît très bien les sites des Éparges et de la Calonne où il guide régulièrement des groupes de visiteurs.

LEROUX Jean-claude

Quatrième et dernier enfant d’un couple d’instituteurs de la Somme, Jean-Claude LEROUX est le seul né après la Deuxième Guerre mondiale, en 1953, à Amiens.
Six ans furent nécessaires à son père, Alfred LEROUX, pour retrouver une forme physique correcte à la suite de cinq longues années de captivité, de 1940 à1945, passées au sein de l’OFLAG XVII A. C’est dans ce cadre qu’il devient l’un des 30 principaux réalisateurs d’une oeuvre collective et solidaire unique au Monde : un film clandestin, tourné au péril de leur vie, au nez et à la barbe des geôliers de l’impitoyable régime Hitlérien.
Durant son enfance et son adolescence, l’auteur boit les paroles par lesquelles son père et ses anciens camarades de captivité racontent, avec beaucoup de pédagogie, les prouesses d’imagination, de créativité, de courage, d’organisation, de sécurisation dont il a fallu faire preuve pour mener à son terme un projet aussi fou qui, 70 ans plus tard, force encore l’admiration de tous, en France comme à l’étranger.
Devenu à son tour formateur, en 1986, Jean-Claude LEROUX n’a eu de cesse de reconstituer le puzzle des innombrables informations grouillant dans sa tête, dans le but de concrétiser le devoir de mémoire auquel il s’est engagé. Depuis quinze ans, ses conférences-débats, véritables spectacles audiovisuels, sont le moyen qu’il a choisi de développer pour faire connaître les nombreux enseignements à tirer des particularités de l’OFLAG XVII A.
Sa passion et son enthousiasme se retrouvent dans ce livre étonnant.

MAGELLAN Murielle

Murielle MAGELLAN explore l’écriture sous toutes ses formes. D’abord le théâtre, “ Pierre et Papillon ”, ou “ l’Histoire d’un Amour Décalé ”(2003) ou “Traits d’Union”, mise en scène par Bernard Murat (2004) ; puis la télévision et le cinéma, elle crée avec Anne Gaffieri “ Petits Meurtres en Famille ”, série devenue “ Les Petits Meurtres d’Agatha Christie ” (France Télévision), scénarise avec Jean-Pierre Améris “ La Joie de Vivre ” (2009) ; elle co-écrit “ Sous Les Jupes des Filles ”, d’Audrey Dana, ou encore “ Une Famille à Louer ” de Jean-Pierre Améris. Quatre romans publiés chez Julliard, dont “ N’Oublie Pas les Oiseaux ” (2012) ou “ Les Indociles ”, (2016).

MATHIEU Clément

Agronome et géologue de formation, spécialiste international de l’étude et de la conservation des sols Clément MATHIEU a été successivement ingénieur pédologue à la station agronomique de Laon puis dans un grand périmètre irrigué au Maroc, professeur de science du sol à l’Université du Burundi, fonctionnaire principal aux Nations Unies (FAO) au Bureau national de pédologie et de conservation des sols en République centrafricaine, professeur de science du sol et d’irrigation à l’ESA-Purpan à Toulouse. Il est membre de l’Académie des Sciences d’Outre-mer et lauréat de l’Académie d’Agriculture de France. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont, avec F. Pieltain : Analyse physique des sols, méthodes choisies, 1998, Éditions Lavoisier, Paris, puis Analyse chimique des sols, méthodes choisies, 2003, Éditions Lavoisier, Paris (2ème édition 2009). - avec P. Audoye et J.C. Chossat Bases techniques de l’irrigation par aspersion 2007, Éditions Lavoisier, Paris. - C. Mathieu, Les principaux sols du Monde, voyage à travers l’épiderme vivant de la planète Terre, préface de G. Pédro de l’Académie des Sciences, 2009, Éditions Lavoisier, Paris.- C. Mathieu et J. Lozet, Dictionnaire encyclopédique de Science du Sol, 2011, Éditions Lavoisier, Paris. - C. Mathieu Une jeunesse ardennaise à Oneux-Theux (Belgique), 2014, L’Harmattan, Paris.

MUSADI Alicia

Avocat puis juriste, Alicia Musadi s’est formée à la pratique de médiateur au sein de l’Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation (IFOMENE) et compte au nombre des praticiens du droit collaboratif. Elle s’emploie à promouvoir la médiation lors de ses activités professionnelles et associatives ainsi qu’au travers du blog hemamediation.blogspot.fr

PIERSON Patricia

Provençale venue s’installer en Meuse en 2005, dans le berceau familial de son époux où elle a créé l’association L’Esparge aux Éparges. Elle est rédactrice du Petit Journal de L’Esparge et des hors-séries édités par l’association.

PIERSON Xavier

Saint-cyrien, Xavier Pierson a fait carrière dans la Légion Etrangère et a été le chef de corps du 1er Etranger puis quitte l’armée avec le grade de colonel. Il est ensuite directeur du Mémorial de Verdun de 2005 à 2015. L’écriture très documentée des « Chroniques de Nicolas Blandin » lui ont permis de conjuguer sa passion pour l’Histoire, la Transmission et la Mémoire.

ROTENBERG Monique Esther

Avocate au barreau de Paris, ancienne élève du Cours Simon et passionnée de théâtre, Monique Esther Rotenberg signe ici avec La Femme silencieuse sa première pièce de théâtre. Elle a depuis écrit une comédie : La Mémoire du frelon.

WILSON Ray

À dix-huit ans Ray Wilson fait son premier reportage en Afrique du Sud pour dénoncer l’Apartheid. Il ne quittera pas de sitôt l’Afrique car il y devient
correspondant pour la chaîne américaine NBC. Bientôt, il va troquer sa caméra pour un Leïca et entamer une longue carrière de photographe d’abord à l’agence
Dalmas où il va rencontrer Raymond Depardon dont il devient l’ami, ensuite ce sera VIP et enfin Magnum. Est-ce son origine écossaise et sa descendance avec Lord Byron qui expliquent le goût des grands espaces, la sensibilité face à la détresse humaine, particulièrement celle des enfants et enfin la poésie que Ray Wilson nous fait partager ?

ZIDI Hélène

Metteur en scène, adaptatrice, coach, actrice, accoucheuse et révélatrice de talents, initiatrice de projets depuis des années à la tête du Théâtre Côté Cour, du Théâtre du Roi René à Avignon et du Laboratoire de l’acteur, enrichie d’années du regard qu’elle porte sur les hommes et le monde, c’était « le moment » pour Hélène ZIDI de porter Camille Claudel sur scène, pionnière des artistes que nous sommes à présent, des femmes libres !